Animé par Jacques PUGET - A.M.E. de l'E.P.F.C.L.  - avec la collaboration de Guy LACOUTURE et Carole FAURE

 

 

 

 

                                                        DE L'ENTREPRISE COGNITIVISTE , postulant que  les avatars symptomatiques sont inscrits dans les nécessités du corps, que l'on se réfère à la neuro-anatomie, aux hormones, aux gènes, etc...

 

                                                             AUX CLINICIENS ALIÉNÉS aux différentes éditions du D.S.M. (Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux de l'Association Américaine de Psychiatrie), "le manuel qui rend fou" (Newsletters du groupe Le Monde)... Ce D.S.M. étant une véritable médicalisation de la forclusion du sujet, ne voulant rien savoir de l'inconscient, c'est-à-dire sur l'être jouissant et sexuel... avec une reconceptualisation majeure de la clinique psychiatrique dès lors "démembrée" ( !).

 

                                                             En passant, bien sûr, par ceux que LACAN NOMME LES CANAILLES qui ne sont certes pas n'importe quelles CRAPULES : Gourous, Coachs, Sectes, etc...

 

 

                                                             SANS OUBLIER CEUX QUI S'AVANCENT SOUS LE SIGNIFIANT DE PSYCHANALYSTES, estimant qu'un supposé savoir ou "le savoir supposé" suffirait. Il est d'ailleurs étonnant, voire même stupéfiant et pourquoi pas assommant que les Ecoles Psychanalytiques n'exigent point à tout postulant de faire ses preuves dans le registre du savoir et de l'expérience clinique. La "tyrannie narcissique du frelon ailé" (le frelon fait beaucoup de bruit... mais ne produit pas grand chose) semblerait les propulser vers la position d' "Anes-à-listes" ... ce qui conduit incontournablement les patients à se trouver, à leur insu, confrontés au pouvoir personnel d'une sorte de chaman affublé du label de PSY ... dont l'art obscur consisterait en un grattage mystérieux d'un terrain psychique qu'ils ignorent !!!

La clinique ne s'improvise pas et ne "s'incorpore" pas en deux ans dans le cadre d'un D.U.  !  Les présupposés théoriques "engloutis" à l’École des traités et des Institutions deviennent, dans ce cas, très vite de bien fragiles charpentes que tout patient ne manquerait pas d'ébranler. 

 

 

QUE PEUT RÉPONDRE DES LORS

                        LE CLINICIEN MÉDECIN PSYCHIATRE OU PSYCHOLOGUE, ANALYSTE ?

 

.... QUE LE SAVOIR ET L’EXPÉRIENCE CLINIQUE (ce qui nécessite un temps certain)  ORIENTENT L'ACTION DU  CLINICIEN.

 

LES ATELIERS DU SAMEDI  constituent une nouveauté de l'Espace Clinique de Montpellier depuis la rentrée 2015. Son ouverture répond à une demande de plus en plus importante face à l'indigence du discours clinique des différentes Institutions...

 

Cet Espace est un dispositif permettant la circulation d'un savoir et son élaboration ; il s'adresse à tous ceux qui veulent se donner les outils épistémiques susceptibles de les orienter dans la clinique à partir des principes sur lesquels Jacques LACAN avait fondé la Section Clinique de Paris VIII en 1976.

Cet Espace est un lieu, avant tout, propédeutique, accessible à ceux (étudiants ou professionnels) qui souhaitent acquérir et/ou questionner les notions de base de la psychanalyse en les confrontant aux concepts psychiatriques.

Notre orientation consiste en un travail de compréhension des concepts psychanalytiques et psychiatriques, en un travail d'étude et de contrôle de cas présentés par un participant, en articulant le matériel apporté aux concepts clés de la psychanalyse. Il pourra aussi être abordés tous points de butée transférentiels éventuels...

 

 

J'accueillerai personnellement les étudiants de l'Université Paul Valéry qui seront hôtes privilégiés de cet Espace Clinique.

Les professionnels (quelle que soit leur formation) seront les bienvenus en autorisant cet Espace à fonctionner d'une façon inévitablement richissime. 

 

Docteur Jacques PUGET

Membre de l'Ecole de Psychanalyse des Forums du Champ  Lacanien  (A.M.E. de l'E.P.F.C.L.)